Les menuiseries : toujours plus esthétiques et connectées | Samir Industrie Martinique

SOURCE : Pour lire l’article complet de Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer.

Pour sa 16e édition, le salon Artibat a poussé les murs pour accueillir les acteurs de la menuiserie et de la fermeture. Des secteurs en quête de valeur ajoutée.

La couleur

Dans un marché bataillé par les importateurs, la fenêtre aluminium ne se différencie plus par la performance thermique, mais par la couleur. De nombreux fabricants déclinent toute la palette du RAL, à l’instar d’Alu Préférence. Cela vaut également pour la fenêtre PVC, y compris en version hybride (avec mousse PVC co-extrudée, voire renforcée par de la fibre de verre, ou encore mélangée au bois ou à l’aluminium pour jouer sur les atouts de chaque matériau…). Le PVC s’est notamment mis au gris anthracite (RAL 7016), pour rivaliser avec la couleur de l’aluminium.

L’harmonisation

En rénovation, les particuliers changent rarement toutes les menuiseries et fermetures en une seule fois. Mais la tendance est à l’harmonisation et à la coordination des décors, avec une recherche de couleurs se combinant à celle des fenêtres, protections solaires comprises.
Pour répondre à cette nouvelle demande, les fabricants de portes de garage, portails, clôtures et autres garde-corps proposent des solutions harmonisées en termes de décors. Le but : rapporter facilement des décors identiques sur toutes les fermetures, sans devoir tout changer.

La connectivité

Menuiseries et fermetures se plient aux exigences de la maison connectée avec plus ou moins de hâte. La protection solaire – le volet roulant en particulier – s’intègre naturellement dans une offre connectée. Pour les portes de garage, portails ou portes d’entrée, le 2.0 est à la peine.

Côté fenêtres, c’est l’heure des premières applications intelligentes, mais principalement à destination du marché de la construction. Avec la sécurité comme priorité, la connectivité doit apporter un maximum d’informations sur son ouverture, sa fermeture, sa position ou des tentatives d’effraction. Ces prouesses technologiques coûtent cher. Les industriels cherchent donc à concevoir des solutions simples et évolutives, afin de pouvoir assurer une connectivité progressive de l’équipement.

La sécurité

Renforcer la sécurité est une autre préoccupation forte des particuliers, et la porte monobloc se développe. Étanche, elle présente des performances thermiques accrues portées par les crédits d’impôts successifs. En outre, plus épaisse et plus robuste, elle offre une meilleure résistance aux chocs, aux tentatives d’effraction et est équipée d’une serrure multipoint.

Du côté des portes de garage, la personnalisation et l’isolation thermique restent les fers de lance, mais la sécurité se renforce aussi, sans sacrifier le design. Cela vaut notamment pour les portes sectionnelles qui dominent désormais largement. Le bras du moteur est souvent équipé d’un point de verrouillage supplémentaire ou d’une alarme. Autre possibilité, l’association d’un bloc serrure motorisé automatique avec crochet anti-soulèvement et d’un loquet de fermeture manuelle. Des portes de garage apparaissent même avec la certification A2P.

SOURCE : Pour lire l’article complet de Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer.

> Pour PLUS D'INFO, contactez l'équipe de Samir Industrie >

>> Voir l'OFFRE GLOBALE de Samir Industrie >>